Lien facebook

L'Afapei du Calaisis crée son Comité Ethique

Encore et toujours pour un accompagnement de qualité...

De quoi s'agit-il?

Notre association oeuvre sur le territoire d'une part pour la Défense des intérêts des personnes en situation de handicap mental. Elle gère également des établissements et services médico-sociaux pour l'accueil et l'accompagnement de personnes en situation de handicap.

Nous pensons notre comité éthique comme une instance consultative capable d'échanger sur le "bon, le juste, le vrai" et ceci au bénéfice des personnes que nous accompagnons. Dans le cadre institutionnel de notre activité gestionnaire, nous souhaitons que les droits et les devoirs des personnes que nous accompagnons puissent être exprimés en ayant à l'esprit notamment le cadre règlementaire des autorisations de nos établissements médico-sociaux.

Nous souhaitons ce comité éthique résolument ouvert aux familles qui ont leur enfant au sein de l'une de nos institutions et de fait, nous leur y réservons une représentativité majoritaire.

A savoir, le comité éthique se compose de 12 personnes dont 7 parents siègent, le Président (ou son représentant) de notre association qui est membre de droit, et 4 professionnels de l'Afapei.


L'Afapei du Calaisis crée un département "Innovation"

pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap ... 

De quoi s'agit-il?

Notre Association a pris l'option de s'adjoindre les compétences du cabinet IPSEDUC pour le montage de nouveaux projets. Nous le savons les financements d'état (ARS / Conseil Départemental) sont de plus en plus contraints. Notre idée, même si nous ne nous situons pas sur de la création de nouveaux équipements médico-sociaux, est de créer un dispositif hybride qui puisse répondre aux besoins des personnes en situation de handicap et de bénéficier de financements de droit commun, notamment les fonds européens. Cette recherche reste expérimentale et nécessitera un travail de diagnostic et d'exploration pour lequel nous avons souhaité être accompagné par un cabinet.
Par ailleurs, ce même cabinet aura pour mission d'intervenir dans le cadre de l'accompagnement à la formation des personnels, (ce qui est déjà le cas pour les professionnels qui bénéficient de supervision). La question de la formation sera également déclinée au travers la coordination des ressources internes pour l'accès à une reconnaissance qualifiante des personnes en situation de handicap qui en ont les possibilités.

Après la Résidence du Bord de mer,

suite de la restructuration avec la transformation du foyer "La Source"

De quoi s'agit-il?

La prochaine étape du projet de restructuration de notre association consiste en la transformation du foyer "La Source" de Balinghem, initialement foyer d'hébergement, en foyer de vie. 

Le futur foyer de vie est prévu pour accueillir 34 personnes en résidence permanente et proposera 2 places d'accueil temporaire. Pour ce faire, l'établissement va subir un "lifting" en profondeur : chaque chambre sera équipée d'un espace sanitaire avec douche et toilette individuels, l'étage sera accessible à l'aide d'un ascenseur, une nouvelle infirmerie sera construite ainsi que des ateliers prévus dans les actuels bâtiments de l'ESAT.

Le début des travaux est prévu courant avril 2017 pour une ouverture au cours de l'année 2018.  

Affaire à suivre ...

 

Nouveau Siège

Une nouvelle piste explorée

Nous avions évoqué un temps la possibilité de construire le nouveau Siège de l’Afapei rue Mollien, sur le terrain situé à côté de la gendarmerie, abandonné depuis la démolition de la tour des HLM.
Cette piste est à ce jour abandonnée et une nouvelle réflexion est en cours. L’hypothèse d’un rapprochement avec le CCAS est envisagée. Les pourparlers ont débuté.
 ERRATUM :

La perspective de construire notre siège rue Mollien est toujours une hypothèse d’actualité.

Nous travaillons à ce que l’ensemble architectural que représente le siège de l’Afapei, le pôle services (SAMO et SESSAD) et la résidence adaptée de 12 places puisse voir le jour sur la friche de la rue Mollien.

Le coût du foncier, qui prend en compte le coût de la démolition et de la dépollution des constructions antérieures représente une opération financière que l’Afapei ne peut supporter seule.

L’idée est, en partenariat avec la ville de Calais de construire également sur le même site une résidence séniors de 24 logements qui sera gérée par le CCAS.

Le Cabinet IODA est mandaté pour réaliser une étude de faisabilité architecturale au regard des attentes de l’Afapei et du CCAS. Cette étude est financée par un conventionnement tripartite qui engage l’Afapei, la Ville de Calais et HLI, propriétaire d’une partie de la parcelle.

Au regard de cette étude la décision de poursuivre le projet sera à confirmer ou infirmer par chaque protagoniste.

SAMO : Service d’Accompagnement en Milieu Ouvert.

SESSAD : Service Educatif Spécialisé et de Soins A Domicile.

HLI : Habitat Logement Immobilier.